vendredi 31 mars 2017

Ma vie de maman, son rythme effréné et la fatigue qui va avec

En ce moment j'ai l'impression d'être dans une grosse spirale, un train-train dans le sens propre du terme, où chaque jour c'est la même chose (comme dans la chanson de Claude François). La répétition des mêmes actions au quotidien montre en main, la gestion de la maison ou du moins la tentative que je tente d'en faire, m'imposent un rythme qui me pèse carrément. J'ai l'impression d'être fatiguée en permanence.

A l'arrivée de notre deuxième enfant et à la perspective de reprendre après mon congé maternité, j'étais déjà pleine d'appréhensions et je vous en parlais dans ce billet. Aujourd'hui, un an plus tard, j'ai connu des hauts et des bas, mais je me laisse rattraper par la routine. parce que oui réorganiser sa vie à 4, s'adapter aux enfants qui grandissent, c'est un programme de tous les jours.

Il y a certains facteurs qui n'aident pas, comme la pression/l'ennui au boulot, le manque d'organisation et de planification dans la gestion du foyer (c'est encore le point sur lequel je pourrais travailler), les nuits écourtées avec un bébé qui fait ses dents… sans compter l'organisation de notre mariage qui vient se caler au milieu de tout ça.

J'avais il y a quelques semaines fait un petit statut sur Facebook en félicitant les mamans qui travaillent à temps plein et arrivent à tout gérer d'une main de maître parce que c'est à ça que j'aspire, ou du moins à un rythme qui me conviendrait le mieux. Toutes ont compati, beaucoup étaient comme moi avec un peu de mal à garder la tête hors de l'eau, certaines ont réussi à trouver le rythme idéal et ça prouve que c'est possible.

La dernière chose dont je parlerai et celle qui me peine le plus dans cette situation c'est le fait de ne pas profiter de mes enfants, de ne pas les voir grandir. Passer si peu de temps avec eux, ne pas être au meilleur de ma forme pour partager des moments de qualité parce que j'ai déjà tant donné dans une longue journée de travail ou dans le ménage/le rangement, ce n'est vraiment pas évident. On est tout le temps entrain de courir, après la sonnerie de l'école le matin, après l'heure pour récupérer bébé chez nounou/le grand à la garderie, après l'heure du coucher pour que la nuit soit assez longue pour les enfants… On court on court et le temps s'écoule si vite. Quand est-ce qu'on se pose? Quand est-ce qu'on se repose?

Je fais le travail d'accepter que tout ne soit pas parfait parce que je ne suis pas un surhomme qui peut tout faire même si la société veut le faire croire, j'ai également fait l'effort d'avouer que je suis épuisée, que je n'arrive pas à récupérer et que j'ai du mal à suivre le rythme car après tout je ne suis pas une machine et j'ai donc le droit d'être dans cet état de fatigue. Une maman a le droit d'être fatiguée.
Peut-être qu'une meilleure organisation sur le long terme, de meilleurs nuits de sommeil et une grosse dose de volonté pour tout chambouler seraient les bienvenus.

J'espère bientôt revenir lire ces mots en me réjouissant d'être sortie de cette période. En attendant je vais essayer de faire des câlins encore plus gros à mes enfants. Et de souffler un peu.

2 commentaires:

  1. <3 courage sis ! idem ici avec une pépette ! Je n'ose même pas imaginer ce que ce serait avec deux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle!! Oui avec le deuxième on sent vraiment la différence… Courage à toi aussi bisous!

      Supprimer

Tous les avis sont les bienvenus! Merci de laisser une trace de votre passage ;)

Copyright © 2014 Le bric à brac de Dada: Blog beauté, maternité,humeurs et lifestyle à Lille